pierre fr

‘‘Je n'aime pas parler de moi ni de mon travail. L'homme doit travailler. Et le faire bien.

Mon père était un bijoutier et je l'ai regardé travailler. Maintenant, je fais de même dans son petit atelier. Et moi j'ai quelques jeunes stagiaires. La jeunesse est le temps pour l'action.

Beaucoup de mes étudiants travaillent dans de grandes bijouteries. Ça ne me dérange pas. J'ai été jeune aussi.

Je ne cherche jamais la publicité et la reconnaissance. La chose la importante pour moi, c'est les émotions des gens qui portent mes bijoux

J'aime travailler avec de l'or et des diamants. Ce sont des matériaux uniques. Tu peux en faire ce que tu veux. Si traités correctement, Ils vous aident.

Il y a quelques années, on m'a proposé d'ouvrir un atelier à Moscou. J'étais intéressé et enthousiasmé en même temps. Je connais quelques immigrants russes, ils étaient amis avec mon père. Les femmes étaient très belles. Les hommes étaient bruyants et simples. J'aime la culture russe: musique, ballet, la littérature et leur passion pour le luxe. J'espère que les Russes n'ont pas beaucoup changé. J'ai décidé d'essayer.

La simplicité a l'élégance et la perfection.

IJ'aime les formes simples. La simplicité a l'élégance et la perfection. Il semblerait que la perfection est atteinte pas quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à enlever. Je suis arrivé à une forme naïve - une bande. Nous avons préparé une douzaine de modèles pour la production et la libération de la collection. je suis très satisfait du résultat.’’ M. Pierre